cropped-baniere.png
Bonjour [subscriber:firstname],

Protocole sanitaire au 29 mars

Suite à l'audience au ministère et aux décisions annoncées :

Nos revendications :
  • Test, traçage de tous et régulièrement
  • Vaccination
  • Demi-jauge dans l'ensemble des établissements des départements où la circulation est active

La "foire aux questions" sur le respect des règles sanitaires dans les écoles, collèges, lycées, a été mise à jour samedi 27 mars. Les modifications portent notamment sur les établissements situés dans les départements qui "font l’objet de mesures renforcées" : La présence des élèves "est fixée à 50% de l’effectif total" mais en tenant compte de "la situation des élèves internes qui ne peuvent rejoindre leur domicile qu’une fois par semaine, ou le cas échéant moins fréquemment".
Dans les collèges, "l’enseignement hybride peut être mis en œuvre dans les collèges pour les classes de 4ème et 3ème de manière exceptionnelle sur autorisation du recteur. Dans les départements faisant l’objet de mesures renforcées, ce type d’organisation pourra être mis en place lorsque le nombre d’élèves accueillis et la configuration des locaux de l’établissement ne permettent pas de garantir le strict respect du protocole sanitaire et des gestes barrières", et "après accord des autorités académiques".
En ce qui concerne les fermetures de classe "dans les départements faisant l’objet de mesures renforcées", "la survenue d’un cas confirmé parmi les élèves entraîne systématiquement la fermeture de la classe à laquelle appartient l’élève pour une durée de 7 jours. Cette règle s’applique pour tout élève déclaré cas positif par ses responsables légaux à compter du 27 mars. Les élèves cas positifs sont isolés pour une durée minimale de 10 jours (pour les cas symptomatiques à partir de la date des premiers symptômes ; pour les cas asymptomatiques à partir de la date du prélèvement). Tous les autres élèves de la classe seront considérés comme contact à risque (...). A l’issue de la période de fermeture, les responsables légaux des élèves de plus de 6 ans devront attester sur l’honneur de la réalisation d’un test par l’élève et du résultat négatif de celui-ci. En l’absence d’une telle attestation, l’éviction scolaire de l’élève sera maintenue jusqu’à la production de cette attestation ou à défaut pour une durée maximale de 14 jours. Comme dans les autres cas de fermeture pour raison sanitaire, les responsables légaux peuvent bénéficier des facilités mises en place par le Gouvernement pour assurer la garde de leurs enfants lorsqu’ils ne peuvent télétravailler."
A noter que, "pour l’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels, la règle est inchangée". (NDLR : un professeur malade => aucun élève n'est déclaré "contact" ...)
La FAQ porte aussi sur les cours d’EPS qui "sont organisés dans le respect des gestes barrières". En intérieur, "les activités 'de basse intensité' permettant le port du masque dans les gymnases sont à privilégier notamment dans les départements faisant l’objet de mesures de freinage renforcées (...) Les gymnases des collectivités territoriales peuvent être utilisés pour la pratique des activités physiques et sportives sur le temps scolaire y compris pour l’UNSS", mais en dehors du temps scolaire, "ces installations ne peuvent être utilisées que pour des activités autres que les activités physiques et sportives", donc elles ne peuvent être utilisées pour des activités physiques et sportives sur le temps péri-scolaire et extra-scolaire.
Dans les lycées professionnels hôteliers, les restaurants d'application "sont fermés au public" mais ils pourront accueillir "élèves ou professeurs clients" ou faire de la vente en ligne..."
Enfin, le ministère confirme que "les concours et examens de la fonction publique sont maintenus" et que "les candidats aux concours de recrutement de l’éducation nationale, ressortissants français ou européens, en provenance d’un pays hors de l’UE, Guyane, Mayotte ou La Réunion sont autorisés à entrer sur le territoire national".